Open Banking

Open banking : que faut-il retenir de cette année 2020 ?

L’année 2020 a été chamboulée par la pandémie du COVID-19. Dans son ensemble, la fintech a cependant su résister face à la crise. Les montants investis dans les fintech françaises en témoignent : ils sont en progression de 18,4% par rapport à 2019, pour un montant global de 827,2M€ (source : France FinTech). De même, 2020 n’aura pas marqué de stop aux évolutions de l’écosystème bancaire, même si elle a pu décaler certaines échéances. Ainsi, la DSP2 est entrée pleinement en vigueur cette année et les cas d’usage de l’Open Banking se sont multipliés. Retour sur cette année particulière.

1. Plus de délai pour être conforme DSP2

Cela fait déjà 5 ans que la DSP2 est sur toutes les lèvres dans le monde bancaire, et à raison : elle introduit de profonds changements dans le secteur. Son but est simple : pousser l’ouverture de l’écosystème bancaire, afin de favoriser l’émergence de services financiers innovants, et renforcer la sécurité des paiements en ligne. 


En 2020, sa mise en place a (enfin) été effective. Voici un rappel des dates clés de la DSP2 : 

  • 25 novembre 2015 : la DSP2 est adoptée par la Commission européenne. Cette directive sur les paiements remplace la première directive européenne du genre, adoptée en 2007, qui avait initié l’ouverture du monde bancaire.
    La DSP2 introduit une nouvelle notion, celle d’Open Banking. Littéralement “monde bancaire ouvert”, l’Open Banking est la volonté de rendre le secteur bancaire plus ouvert et plus transparent. Comment ? Grâce au partage des données des clients des acteurs bancaires. Cet échange de données est permis grâce à des APIs Open Banking ou APIs DSP2. 
  • 13 janvier 2018 : la DSP2 entre officiellement en vigueur. 
  • 13 mars 2018 : publication des normes techniques, les RTS, de la DSP2. 


Les banques ne peuvent plus éviter la DSP2 : elles sont tenues de proposer des APIs DSP2 fonctionnelles. Fin août 2020, le bilan sur les APIs Open Banking proposées par les banques restait mitigé, même si tous les acteurs ont vu une évolution très claire par rapport à 2019.


2020 aura également été une année importante pour le deuxième volet de la DSP2, centré sur la sécurité des paiements en ligne. En effet, le 31 décembre 2020 est la nouvelle deadline pour proposer un système d’authentification renforcé. Sauf exemptions, les actions de paiement font désormais l’objet d’une authentification à double facteur. Les banques ont encore un peu de temps (fin 2022) pour abandonner le code par SMS et passer sur des systèmes plus perfectionnés.


2020 marque donc un tournant pour la DSP2. L’année a également été marquée par le développement d’une innovation majeure pour l’Open Banking : l’initiation de paiement par virement. 


2. L’innovation Open Banking 2020 : le paiement par virement

Dans le monde bancaire, la grande nouveauté 2020 aura été le paiement par virement Open Banking. Il s’agit d’un virement SEPA, comme les virements bancaires traditionnels, mais son fonctionnement est différent. Les acteurs ayant obtenu l’agrément PISP - services d’initiation de paiement - peuvent en effet demander l’exécution de virements auprès de la banque de leurs clients, en leur nom, sans qu’ils aient à se connecter à leur interface bancaire.

Comment cela fonctionne-t-il ? Le virement Open Banking est l’initiation de paiement par virement. Cette méthode de paiement est intégrée dans une plateforme externe, qui n’est pas l’interface bancaire traditionnelle du client. Plutôt que de se connecter sur son compte, il va pouvoir payer son destinataire de virement, directement grâce à un acteur régulé comme Bridge powered by Bankin’. De façon pratique, le client acheteur transmet un ordre de virement SEPA à sa banque via une API Open Banking avec des instructions pré-remplies avec l'IBAN et la référence. Celle-ci le reçoit comme un ordre de virement traditionnel et transfère les fonds au destinataire.

Quels sont les avantages de l’initiation de paiement par virement ? Il s’applique aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises. 

  • Les particuliers peuvent l’utiliser sur des sites marchands et pour des paiements e-commerce, en quelques clics. 
  • Les entreprises peuvent l’utiliser comme moyen de paiement pour leurs fournisseurs, mais également pour payer facilement les salaires de ses équipes. 

Quelle que soit sa finalité, il améliore l’expérience utilisateur car il n’y a plus besoin de sortir du parcours de paiement pour réaliser son virement. 


Parmi ses autres avantages, on peut citer le fait que la transaction est irrévocable (à partir de la réception de l’ordre de virement par le gestionnaire de compte) et sécurisée, avec un risque de fraude limité. Contrairement aux cartes bancaires, les plafonds sont généralement élevés et il n’y a pas de contraintes liées aux dates d’expiration. Par ailleurs, ce paiement devient progressivement instantané. 


Une innovation plébiscitée, notamment par les clients B2B : 80% des entreprises et commerçants souhaitent s’emparer de cette nouvelle méthode de paiement pour du paiement inter-entreprises ou e-commerce. Pour en savoir plus sur le virement Open Banking, vous pouvez consulter notre livre blanc dédié


3. Les cas d’usage de l’Open Banking se sont multipliés

Dernier point de notre rétrospective globale de l’Open Banking en 2020 : les cas d’usage se sont multipliés. Désormais utilisé pour fluidifier la comptabilité, améliorer la connaissance client ou encore simplifier la gestion des finances, 2020 a été l’année de son déploiement pour l’octroi et le scoring crédit

L’Open Banking permet en effet de renouveler totalement les processus de scoring crédit qui existaient jusqu’alors. Ceux-ci étaient fondés sur des données déclaratives, issues de formulaires, ainsi que sur des données socio-démographiques génériques. Les données bancaires obtenues par APIs permettent une analyse du profil de crédit beaucoup plus fine, en fonction du comportement de consommation du demandeur de prêt et de sa situation financière globale, épargne incluse.
Grâce à l’exploitation de ces données disponibles, le crédit s’ouvre à des catégories qui étaient jusque-là laissées de côté : les indépendants, les personnes en CDD, etc. 

En parallèle, l’expérience pour les demandeurs de crédit est simplifiée : ils ont moins de données à remplir et de documents à transmettre, et surtout, ils obtiennent une réponse instantanée à leur demande de crédit. 

Une innovation qui ne laisse pas de marbre : le scoring crédit est devenu le premier cas d’usage de l’Open Banking pour les institutions financières. Chez Bridge powered by Bankin’, nous avons été sollicités par plusieurs clients pour de tels usages. C’est le cas de Mansa par exemple, qui a lancé sa plateforme de prêt pour les indépendants en 2020. Ils utilisent nos APIs DSP2 pour vérifier la solvabilité de leurs clients. 

Ali Rami, CEO de Mansa, explique leur choix : 

“Bridge permet d’accéder aux informations financières de nos clients de manière sécurisée pour répondre à leur demande de crédit en moins de 10 minutes. Cette technologie nous a libérés des relevés bancaires au format papier”. 


Une analyse plus précise et plus rapide, une réponse instantanée pour les demandeurs de crédit … Le scoring crédit grâce à l’Open Banking, qui s’est développé en 2020, a de beaux jours devant lui !


4. 2020 pour Bridge powered by Bankin’

2020 a été une année sans précédent à bien des égards et notamment en termes de croissance pour Bridge powered by Bankin’ dans le monde de l’Open Banking. 

Les chiffres clés de cette année de développement en sont un bon exemple : 

1. Croissance de 100 % de la base de clients, notre développement sur de nombreux cas d’usage nous a permis de débuter de nouvelles collaborations avec différents acteurs. Retrouvez quelques uns de nos cas d’usages clients sur notre site internet : 


2. Lancement de plus de 20 nouvelles fonctionnalités pour renforcer nos briques produits avec une célébration spéciale pour nos nouvelles fonctionnalités de paiement qui font du transfert la prochaine révolution des paiements : 


3. Organisation de 3 webinars avec des experts de l’open Banking

  • Comment l'Open Banking permet de créer de nouvelles expériences de paiement B2B ? 

Retrouvez nos avis d’experts sur les innovations dans le paiement BtoB. Nos invités experts ont présenté les innovations Open Banking qui permettent de révolutionner le paiement BtoB en créant de nouvelles expériences de paiement : 

  • Pour le paiement inter-entreprise : comme fluidifier le paiement des factures, comment se faire payer plus facilement, comment recouvrer des créances, etc.
  • Pour les paiements multiples que doivent générer les entreprises : paiement des salaires, paiement multiples de factures etc.

Consultez l’intégralité du webinar

  • Comment mettre l’automatisation au service de la comptabilité ? 

Retrouvez les résultats de nos experts et comment ils ont réussi grâce à l’Open Banking à libérer du temps à leurs clients afin qu’ils puissent se concentrer sur les tâches à haute valeur ajoutée.

Consultez l’intégralité du webinar

  • Comment créer une expérience de crédit fluide post-covid pour les prêteurs et les emprunteurs ?

Retrouvez des experts du secteur et leurs réponses à la problématique citée ci-dessus sous l'angle de l'amélioration de l'évaluation du risque et de la transformation de l'expérience client

Consultez l’intégralité du webinar


4. Rédaction de 2 études Open banking

Téléchargez l’étude pour comprendre comment : 

  • l'Open Banking permet de donner une réponse instantanée aux demandeurs de crédit 
  • Transformer l'expérience de crédit pour les prêteurs et les emprunteurs (parcours et processus client)
  • Les acteurs-clés de l’industrie envisagent les mutations à venir (Témoignages et réussites de différents acteurs du crédit - ALGOAN et MANSA)
  • Réduire le risque de fraude et le taux de défaut de crédit grâce aux données bancaires enrichies
  • Améliorer son coefficient de Gini de 20 à 25 points

Téléchargez l’étude et découvrez selon votre industrie les différents cas d’usage du virement Open Banking : 

  • Entreprises : payer ses factures en un clic avec Pennylane, faciliter le paiement des salaires et faciliter la collecte des paiements

  • Transferts de compte à compte : faciliter l’approvisionnement par virement

  • Onboarding : faciliter la collecte ou la validation d’ouverture de compte
  • E-commerçants : réinventer le paiement e-commerce par virement avec Floa 
  • Recouvrement : faciliter la gestion des impayés avec Cdiscount


5. Collaboration avec +50 nouveaux partenaires

6. Recrutement de +30 nouveaux collaborateurs 

À ce titre, nous recherchons de nouveaux talents pour rejoindre l'équipe : Account Executives, SDR, Account Managers, CS Manager, restez à l'écoute. 


Un grand merci à tous nos clients et partenaires pour votre confiance. C'est toujours un plaisir de construire ensemble l'avenir des services financiers.

Prêt à démarrer votre projet ? 

Commencez à utiliser l’API ou contactez-nous pour plus d’informations. 

Demandez une DÉmo

Related Posts

Paiement

Paiement échelonné ou fractionné : pourquoi choisir le virement l'Open Banking ?

Quelles sont les alternatives au paiement fractionné ? Avec le virement Open Banking, les marchands peuvent étoffer le panel des moyens de paiements disponibles, enrichir l’expérience utilisateur, améliorer les taux de conversion et profiter d’une gestion facilitée des flux.

Paiement

Paiement instantané : quelles solutions et services de paiement Open Banking ?

Pour les entreprises, intégrer des services de paiement de bout en bout avec des mécanismes de rapprochement et de réconciliation comptable est essentiel. Découvrez les nombreux avantages qu'offre le paiement Open Banking.

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie : comment l'Open Banking accélère le cash management

L’Open Banking génère de nombreuses opportunités que les fintechs saisissent : un phénomène est notamment visible pour la gestion de trésorerie, c’est l’accélération du cash management

Voir tous les articles