Open Banking et performance du rapprochement bancaire
3 min

Open Banking et performance du rapprochement bancaire 

Qu’est-ce que le rapprochement bancaire exactement ? Quelles sont les évolutions apportées par des solutions technologiques telles que celles proposées par l’Open Banking ? 

Découvrez-en plus sur ce sujet dans cet article. 

1 – Rapprochement bancaire : définition et objectifs

Le rapprochement bancaire consiste en une opération de type comptable généralement réalisée au moins une fois par an, lors de la clôture des comptes annuels habituellement. Gage de certification des comptes, il s’agit bien d’une obligation légale, d’une étape cruciale de gestion de trésorerie, consistant en la comparaison des dépenses et des recettes d’une entreprise.

Bien que rien n’y oblige les entreprises, il est tout de même conseillé de réaliser un rapprochement bancaire sur une base mensuelle. Ceci permet de s’assurer d’être cohérent avec les relevés de compte fournis par la banque, de confirmer la correspondance du solde bancaire et celui de votre comptabilité. Cela met en lumière les écarts, offre la possibilité de les analyser et de les corriger si nécessaire. 

La régularité dans l’exécution du rapprochement bancaire permet donc d’éviter de nombreux déboires comptables : 

>Détecter les omissions d’enregistrements

>Corriger les erreurs humaines 

>Réctifier les opérations non comptabilisées comme cela arrive souvent pour les commissions ou les intérêts bancaires

>S’apercevoir des décalages de décaissements ou d’encaissements

>Éviter la fraude

2 – Le rapprochement bancaire classique

Voici les documents principaux nécessaires afin de réaliser un rapprochement bancaire classique : 

>Un extrait du grand livre du compte en banque 512

>Le relevé de compte bancaire reçu par l’entreprise

>Le dernier état de rapprochement bancaire en votre possession

>Des justificatifs tels que les bordereaux de remise des chèques, les reçus d’espèce, les factures clients et fournisseurs

La démarche manuelle n’est pas des plus compliquées mais demande savoir-faire, minutie et.. du temps !

Sur un fichier Excel classique, on effectue généralement un tableau en deux colonnes statuant les résultats des relevés bancaires et ceux de la comptabilité. Il est facile d’utiliser un modèle existant en réalisant une rapide recherche sur le web. Penser toutefois à adapter le document en question à votre type d’activité. 

Les désavantages du rapprochement bancaire classique sont les suivants : 

>Il s’agit d’une tâche chronophage et plutôt rébarbative

>Les erreurs humaines sont faciles à commettre 

>Excel ne garantit aucune sécurisation des données attention 

Lorsqu’on effectue ses rapprochements bancaires de façon manuelle, il est conseillé de le réaliser le plus fréquemment possible. Un montant mal retranscrit est si vite arrivé ! Les erreurs humaines existent et sont plus courantes que ce que l’on pourrait imaginer. Or ce type d’erreur entraîne une gestion de la trésorerie approximative. Les conséquences d’une mauvaise gestion de trésorerie peuvent s’avérer catastrophiques pour une entreprise. 

Déléguer l’exécution d’un rapprochement des comptes bancaires à un expert-comptable est une option souvent plus sûre même si onéreuse. L’utilisation d’un logiciel de comptabilité peut également aider à limiter les erreurs. 

3 – Les apports de l’Open Banking 

Pour éviter ce type de situation, de plus en plus d’entreprises procèdent à l’automatisation du processus de rapprochement bancaire. La détection automatique des sommes identiques / non identiques permet effectivement de limiter drastiquement les erreurs. 

L’usage de logiciels automatiques de rapprochement bancaire permet de nombreux avantages : 

>Gain de temps substantiel

>Vision claire de la situation financière

>Pointage des erreurs

>Sécurisation des données

>Centralisation des données

Au-delà, l’automatisation de ce types de tâches rébarbatives permet aux personnes en charge de la réalisation du rapprochement bancaire de se concentrer sur leur coeur de métier :  l’analyse des données et la stratégie financière pour l’année à suivre, par exemple. 

4 – Outils performant de rapprochement bancaire automatisé

Il existe de plus en plus d’options lorsqu’on cherche à automatiser un processus de rapprochement bancaire : iPaidThat, Sage, Sellsy etc. 

Ces solutions permettent les avantages suivants : 

>Temps réel via l’’accès à des reporting immédiats

>Tableaux de bords user-friendly, clairs, offrant une vision compréhensible au premier coup d’oeil !

>Algorithmes puissants permettant de s’adapter à tous types de configurations, types d’entreprise, secteurs d’activités…

>Nombre de critères illimités (groupes de règles, priorités d’exécution, nombre de rapprochements illimités, juxtaposition de plusieurs rapprochements en même temps etc.)

>Facilitation de l’expérience utilisateur 

Ainsi, en termes de productivité, l’usage d’un outil d’automatisation permettant la réalisation d’un rapprochement bancaire est évidemment indéniable. Grâce à eux, les entreprises sont en mesure d’accéder à une vision au plus proche et au plus exacte de leurs trésorerie.

Prêt à démarrer votre projet ?

Si vous recherchez une solution sur-mesure, une assistance de qualité et personnalisée pour vos projets d’Open Banking, contactez notre équipe.

Rédigé par

Maxime

Maxime