Comptabilité

Comment mettre l'automatisation au service de la comptabilité ?

Grâce aux technologies d’Open Banking, la comptabilité peut être automatisée. Cela représente un gain de temps pour les équipes opérationnelles et permet aux comptables de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. 


Nous avons organisé un webinar fin 2020 sur les opportunités de l’automatisation pour la comptabilité. Joan Burkovic, co-fondateur et CEO de Bridge powered by Bankin’ a invité trois professionnels pour partager leur expérience : 

  • Tristan de Broucker, product marketing manager chez Sage, suite de logiciels et solutions de gestion d’entreprise (paie, comptabilité, RH …), 
  • Pablo Larvor, co-fondateur tech chez Indy (ex Georges), le robot comptable des indépendants (professions libérales notamment), 
  • Antoine Legendre, CEO et product designer chez Freebe, l’outil de gestion dédié aux freelances (en particulier en micro-entreprise).  


Comment l’Open Banking vient faciliter et enrichir la comptabilité ? Quelle est la valeur ajoutée pour les clients finaux ? Comment s’est passée la mise en place pratique des APIs Open Banking ? Quelles sont les prochaines fonctionnalités phares de l’Open Banking pour encore mieux servir les clients ? Voici le résumé des échanges.

1. Comment l’Open Banking apporte de l’innovation pour la gestion d’entreprise et la comptabilité ? 


1.1. Qu’est-ce que l’Open Banking ? 


Avant d’aller plus loin, prenons le temps de définir les concepts-clés que nous allons utiliser.


L’Open Banking a de multiples définitions. De façon théorique, il représente la volonté d’ouvrir les systèmes et services bancaires à des tiers (qui ne sont pas des banques), afin de mieux répondre aux besoins des consommateurs et des entreprises. 

De façon pratique, et c’est le sens qu’il aura dans la suite de cet article, l’Open Banking est la capacité à se connecter aux banques de manière sécurisée pour récupérer automatiquement les données bancaires des utilisateurs (avec leur consentement) afin de leur proposer de nouveaux services. 


L’Open Banking existe depuis une dizaine d’années. Il repose de plus en plus sur les APIs Open Banking mises à disposition par les banques. Ces APIs, également appelées APIs DSP2, sont des protocoles de communication sécurisée entre deux serveurs. Elles permettent à des développeurs tiers de créer des applications et services innovants à partir des données bancaires disponibles en temps réel. 


1.2. L’Open Banking automatise les tâches de saisie comptable


Les données bancaires sont au cœur de la comptabilité : elles en sont la matière première. C’est pourquoi l’Open Banking a très tôt intéressé l’industrie comptable. Les tâches de saisie sont en effet chronophages et le risque d’erreur important. 


Grâce à l’API d’agrégation bancaire, les données sont récupérées automatiquement, en temps réel. Elles peuvent même être enrichies grâce aux algorithmes de catégorisation pour être exploitées plus facilement.


Dans le cas de l’Open Banking appliqué à la comptabilité, l’automatisation ne remplace pas les équipes, elle vient les soutenir. Cela permet de les soulager de tâches à très faible valeur ajoutée, de saisie principalement. Avec comme résultat un risque d’erreurs et de fraudes limité et plus de temps disponible pour le conseil client. 


“ En intégrant les technologies Open Banking dans un logiciel comptable, il est possible de diviser par 5 le temps nécessaire pour la saisie comptable” indique Joan Burkovic. 


En résumé, l’automatisation de la comptabilité grâce à l’Open Banking permet de dégager plus de valeur pour l’entreprise et le client final. 

2. L’adoption des APIs Open Banking pour fluidifier la comptabilité 


2.1. Comment les APIs Open Banking ont-elles permis de générer de la valeur ajoutée pour les clients de Sage, Indy et Freebe ? 


Pour illustrer les avantages de l’Open Banking pour la fluidification des activités comptables, regardons comment les clients de Sage, Indy et Freebe ont bénéficié de ces technologies. 


Freebe, l’outil de gestion dédié aux freelances


“Dès le départ, je souhaitais que nos clients - principalement des micro-entrepreneurs - puissent bénéficier des technologies Open Banking. Il n’était pas concevable de lancer notre produit sans l’automatisation comptable. C’est d’ailleurs ce qui nous a permis de nous différencier immédiatement”. - Antoine Legendre, fondateur de Freebe


Avant Freebe, les micro-entrepreneurs peinaient en effet à trouver des outils adaptés à leurs besoins, tout en étant efficaces : ils avaient le choix entre un tableur Excel avec saisie manuelle des entrées d’argent et des dépenses - propice aux erreurs - et des outils trop complexes et chers. Freebe a été pensé directement avec l’Open Banking. Grâce à la solution, les indépendants peuvent automatiser plus de 50% de leur activité quand ils connectent leurs comptes !


“L’Open Banking rend l’expérience de nos clients complètement fluide. Matching du client, catégorisation des dépenses, déclarations à l’URSSAF automatiques … tout est simplifié grâce aux APIs DSP2. Cela représente un vrai gain de temps pour tous nos clients”


Indy (ex Georges), le robot comptable des indépendants 


“Avant Indy, nos clients - des indépendants, en professions libérales notamment - faisaient leur comptabilité principalement sur des logiciels vieillissants sous Windows. Indy, grâce à l’Open Banking, leur change la vie !” - Pablo Larvor, co-fondateur d’Indy. 


Désormais, leur comptabilité au réel peut se faire dans le cloud et elle est grandement automatisée. Un vrai gain de temps pour ces indépendants. 


“Certains de nos clients passaient des heures à retrouver des différences de 15 centimes sur leurs transactions. Avec la connexion obligatoire de leurs comptes bancaires sur l’application, ils gagnent énormément de temps sur les contrôles”. 


Autre point fort : la vision en temps réel sur leur activité. Plus besoin d’attendre que l’expert-comptable leur envoie les documents a posteriori. Avec la synchronisation bancaire, Indy permet d’aller jusqu’à la télétransmission de la liasse fiscale en toute autonomie. De quoi démystifier la comptabilité et la rendre accessible à tous. 


Sage, la suite de logiciels et solutions de gestion d’entreprise complète


Les clients de Sage tiennent quant à eux une comptabilité d’engagement, au régime BIC. Ils ont un défi supplémentaire en comptabilité : le rapprochement bancaire, avec la gestion commerciale et la gestion des factures. 


“Nous nous sommes très tôt intéressés aux technologies Open Banking. Je crois d’ailleurs que nous sommes l’un des premiers clients de Bridge powered by Bankin’ ! Grâce aux APIs DSP2, nous agrégeons toute la donnée bancaire, sur laquelle nous ajoutons une surcouche d’imputation comptable et nous automatisons le rapprochement des factures fournisseurs et factures de vente” - Tristan de Broucker, product marketing manager chez Sage


L’objectif de Sage : sortir ses utilisateurs des tâches à faible valeur ajoutée (saisie manuelle), tout en leur fournissant une valeur supplémentaire grâce aux indicateurs de pilotage d’activité visibles en un coup d'œil dans leur logiciel comptable. Cela leur permet d’optimiser leur gestion de trésorerie, tout en gagnant du temps. 


L’automatisation comptable permise par l’Open Banking s’adapte donc à toutes les tailles d’entreprises, de la TPE au grand groupe. Cette technologie permet d’apporter des services au comptable ou au dirigeant d’entreprise, tout en permettant de mieux piloter l’entreprise grâce au suivi d’activité en quasi temps réel. C’est un vrai changement de paradigme : il est courant de penser que la comptabilité, c’est regarder en arrière. Avec des solutions comme Bridge powered by Bankin’, la comptabilité devient en temps réel, et même permet même le prévisionnel. 


2.2. Comment s’est passée la mise en place pratique des APIs Open Banking ? 

Si ces technologies innovantes sont incontestablement des aides pour la comptabilité, leur mise en place est-elle simple ? 


Chez Freebe, Antoine Legendre est catégorique : la mise en place est très simple. Après quelques mois en “sandbox”, il a été possible de faire tester la version bêta de Freebe intégrant les technologies Open Banking nativement.


“Il y a un effet “waouh” immédiat, avec seulement quelques lignes de code. Les outils existants destinés aux micro-entrepreneurs n’avaient pas toutes les fonctionnalités permises par Freebe. C’est une vraie innovation sur un segment de marché qui était mal adressé”. 


Surtout, le but de l’équipe était de trouver une solution avec une seule API, afin de ne pas avoir à maintenir des connecteurs avec toutes les banques. 


“Nous cherchions vraiment une API unique. Grâce à l’API Bridge powered by Bankin’, nous nous connectons à plus de 400 banques, très simplement.” 


Un autre effet “waouh”, observé autant chez Freebe que chez Indy : le fait d’avoir déjà des données personnalisées dans le logiciel dès sa prise en main. Pablo Larvor indique : 


“Les clients sont impressionnés quand, à peine inscrits, ils peuvent déjà travailler sur leur activité dès que leur banque est connectée”. 


Si la valeur a vite été perçue par les clients, il a fallu faire un peu d’éducation au début chez Freebe et Indy. Les clients se posaient des questions sur l’utilisation de leurs données. Indy a mis en place un chat sur l’application afin de répondre à toutes les questions des clients. Le fait de s’appuyer sur la marque Bankin’ pour les rassurer a également fonctionné. Une fois ces premières réticences passées, le constat est sans appel : chez Freebe, plus de 80% des utilisateurs connectent leurs comptes pour que leurs données bancaires remontent automatiquement. Chez Indy, le taux d’adoption est similaire, seuls 10% environ ont peur de la synchronisation bancaire. Un argument qui a fait ses preuves pour les rassurer : insister sur le fait que l’accès sur les comptes est en lecture seule, ce qui signifie qu’il n’y a aucun pouvoir sur le compte. 


Du côté de chez Sage, la mise en place pratique a également été facile : 


“Les APIs de Bridge powered by Bankin’ sont bien documentées, elles sont simples à mettre en oeuvre. C’est au logiciel comptable ensuite de porter toute l’amélioration pour que la pertinence de l’imputation comptable soit de plus en plus juste”. 


De la même façon que pour Freebe et Indy, il a fallu faire preuve de pédagogie. 


“Avec l’arrivée des technologies Open Banking et l’automatisation - partielle - de la comptabilité, il a fallu accompagner le changement. Nous avons des clients qui sont là depuis plus d’une dizaine d’années. C’est un profond changement dans leurs habitudes ! Compte tenu de la valeur ajoutée du service, nous l’avons inclus gratuitement dans notre offre.”


Un changement d’autant plus important que les grandes entreprises disposaient déjà de l’implémentation de leurs données bancaires avant les APIs Open Banking : 


“Les grandes entreprises fonctionnent avec les flux EBICS depuis plusieurs années. Cela leur permet d’obtenir des données très structurées. L’Open Banking a l’avantage d’être beaucoup plus user friendly et intuitif, sans coût de mise en œuvre initial. Pour nous, l’Open Banking est le futur de la comptabilité”


Le premier frein à lever pour ces plus grandes entreprises : le fait d’entrer ses identifiants bancaires. Plusieurs personnes sont à convaincre dans l’entreprise, par exemple le dirigeant et l’office manager. Sage s’est appuyé sur la marque Bankin’ pour rassurer les clients, ainsi que sur tout l’environnement réglementaire autour de la DSP2. 

3. Quelles sont les prochaines innovations de l’Open Banking à intégrer pour fluidifier davantage la comptabilité ? 


3.1. L’initiation de paiement par virement Open Banking


L’innovation majeure attendue par tous : l’initiation de paiement par virement Open Banking. Qu’est-ce que c’est ? C’est une méthode de paiement qui utilise les bases du virement SEPA traditionnel, mais qui permet d’initier le paiement en dehors de son interface bancaire. L’émetteur du virement peut payer ses fournisseurs ou les salaires de son équipe directement depuis son logiciel comptable. Une innovation qui peut être mise en place quelle que soit la banque du client. Elle permet également de se faire payer : un lien est intégré dans les factures clients. Le destinataire n’a plus qu’à cliquer dessus, les informations sont pré-enregistrées, il peut régler son fournisseur en quelques clics. 


Le virement Open Banking est déjà une réalité. Il peut être intégré aux logiciels comptables dès aujourd’hui. Il va être encore amélioré dans les mois à venir : il sera possible d’effectuer des paiements fractionnés, ainsi que des virements récurrents pour des abonnements. 


Pour Sage, cette fonctionnalité est la suite logique des innovations récentes mises en place. Elle permettra de rapprocher les factures plus facilement et d’afficher les échéances dans le logiciel comptable. Une notification sera envoyée au client au moment où il pourra faire le virement à son fournisseur. Une solution également utile pour les suites de paie de Sage : l’entreprise pourra fournir nativement une fonctionnalité de virements en lots pour les salaires des équipes


Chez Indy, c’est surtout la fonctionnalité “se faire payer” qui va intéresser la solution comptable. De même pour Freebe, qui souhaite proposer à ses clients d’inclure un lien pour être réglés directement dans leurs factures émises. Le but de l’équipe est également de mettre en place le virement Open Banking pour payer les factures fournisseurs, afin que tout transite par la plateforme. 


3.2. La récupération des relevés PDF


Autre innovation attendue : la possibilité de récupérer automatiquement des relevés PDF afin de consolider les données, calculer des soldes d’initialisation plus fiables et pouvoir récupérer plus d’historique. Cela permettra de traiter la comptabilité des clients qui sont en retard, en ayant accès à des données datant de plus d’un an. 

Les technologies Open Banking renouvellent la comptabilité. Les logiciels comptables ont tout à gagner à mettre en place ces innovations, permises par les APIs DSP2. C’est un véritable accélérateur d’innovation pour rendre la gestion financière plus performante. Proposez les dernières innovations bancaires à vos clients grâce à Bridge powered by Bankin’, établissement de paiement agréé. 


Prêt à démarrer votre projet ? 

Commencez à utiliser l’API ou contactez-nous pour plus d’informations. 

Demandez une DÉmo

Related Posts

Paiement

Paiement échelonné ou fractionné : pourquoi choisir le virement l'Open Banking ?

Quelles sont les alternatives au paiement fractionné ? Avec le virement Open Banking, les marchands peuvent étoffer le panel des moyens de paiements disponibles, enrichir l’expérience utilisateur, améliorer les taux de conversion et profiter d’une gestion facilitée des flux.

Paiement

Paiement instantané : quelles solutions et services de paiement Open Banking ?

Pour les entreprises, intégrer des services de paiement de bout en bout avec des mécanismes de rapprochement et de réconciliation comptable est essentiel. Découvrez les nombreux avantages qu'offre le paiement Open Banking.

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie : comment l'Open Banking accélère le cash management

L’Open Banking génère de nombreuses opportunités que les fintechs saisissent : un phénomène est notamment visible pour la gestion de trésorerie, c’est l’accélération du cash management

Voir tous les articles