E-Commerce 8 raisons d’intégrer une solution de paiement Open Banking
6 min

E-Commerce : 8 raisons d’intégrer une solution de paiement Open Banking

Les modes de paiement Open Banking peuvent-ils être la solution aux problématiques de l’industrie du e-Commerce ?

Le e-Commerce a la côte. La hausse des achats en ligne est fulgurante et s’inscrit avec constance parmi les habitudes de consommation. La pandémie de la COVID-19 n’a fait que fomenter ce phénomène. En effet, dans une étude menée par Adobe l’année dernière, on trouve le chiffre suivant : pendant le confinement, 88% des personnes interrogées ont acheté au moins une fois en ligne durant cette période, et près de la moitié (49%) ont eu régulièrement recours au commerce en ligne. On a observé, en France, une hausse de plus de 22.9% du chiffre d’affaires de l’industrie du e-Commerce au deuxième trimestre de 2021 ! (FEVAD, 2021) 

Au-delà d’un mode de consommation pratique, le e-Commerce est également devenu un support incontournable pour la majorité des entreprises de manière générale.

Dans le spectre de son rapide développement, l’industrie du e-Commerce doit s’employer à l’évolution de ses vecteurs et parmi eux, les modes de paiement. En effet, le système de paiement par carte de crédit est un système qui comporte de nombreux points d’amélioration. L’occasion idéale pour le e-Commerce d’intégrer l’Open Banking dans ses moyens de paiement.

À quelles problématiques liées aux solutions de paiement, l’industrie du e-Commerce fait-elle face aujourd’hui ? En quoi l’intégration de solutions Open Banking peut-il améliorer l’expérience de paiement en ligne ?

E-Commerce : état des lieux des moyens de paiements existants

Afin de mieux comprendre, nous avons réalisé la cartographie des solutions de paiement accessibles aujourd’hui pour les consommateurs en ligne. 

Les chiffres ci-dessous sont tirés d’une étude réalisée par la FEVAD en 2017. 

> La CB demeure un incontournable absolu lorsqu’on parle de paiement en ligne. En effet, près de 80% des acheteurs en ligne en font l’usage. Les systèmes de sécurisation des données comme Secure 3D ou les protocoles SSL ont permis de rassurer les utilisateurs. Cela a permis à la CB de s’ancrer comme moyen de paiement principal et à l’industrie du e-Commerce de poursuivre de sérieuses avancées. 

> Les portefeuilles en ligne tels que Paypal, Paybox ou encore OlkyPay. Il s’agirait du deuxième type de moyen de paiement utilisé par les internautes pour régler leurs achats (9%). 

> Les carte bancaires virtuelles. Ces dernières sont fabriquées par les banques elles-mêmes et disparaissent une fois le montant total de la carte utilisé. 

> Les chèques cadeau ou cartes cadeaux.

> Les virements SEPA.

> Les paiements en plusieurs fois comme le “3 fois sans frais”, souvent utilisé pour les périodes où les dépenses sont plus nombreuses comme autour de Noël, par exemple. 

> Les chèques. Certaines personnes demeurent frileuses quant à l’idée d’entrer leurs données bancaires sur Internet. Le chèque demeure donc une alternative plutôt sécuritaire malgré le fait qu’il implique un traitement manuel souvent fastidieux. 

> Le paiement récurrent. Les internautes l’utilisent généralement afin de régler des abonnements (plateforme de streaming, magazine en ligne etc.) 

> Le crédit renouvelable.

> Le contre-remboursement.

> Les crypto-monnaies. 

L’usage en très grande majorité de la carte pour la réalisation de leurs achats en ligne est bien la preuve que les consommateurs sont à la recherche du maximum de facilité et de fluidité lorsqu’il s’agit d’acheter. L’accès à des solutions de paiements simples, pratiques et sécuritaires est donc indispensable à un parcours client agile qui mène à la conversion.

E-Commerce : limites des solutions de paiement traditionnels

Malgré son épanouissement sans conteste, l’industrie du e-Commerce continue de faire face à des problématiques diverses venant freiner son développement notamment vis-à-vis du nerf de la guerre : les moyens de paiement. 

Parcours client confus et modes de paiements non optimisés

Malgré d’immenses progrès en termes de web design et d’ergonomie sur les sites e-Commerce ces dernières années, les étapes de paiement ainsi que les “check out processes” demeurent souvent chaotiques. Le “check out” est très souvent un frein à la conversion.

> Le manque de transparence dans le processus de paiement se révèle extrêmement frustrant pour le consommateur. En effet, l’incapacité de voir le montant total à payer ou encore l’apparition de taxes et frais supplémentaires juste avant le paiement sont autant d’exemples qui entraînent l’abandon du panier pour un temps voir pour toujours. 

> Les bugs de page, les distractions trop abondantes ou encore les problématiques purement ergonomiques comme un utilisateur qui ne sait pas où cliquer pour passer à l’étape suivante du paiement mènent également à l’abandon.

> Les demandes de création de compte optionnelle ou obligatoire ou encore les pop-ups incessants demandant l’inscription à une newsletter entravent le parcours d’achat et découragent le client avant qu’il n’ait atteint la page permettant de réaliser le paiement. 

> Les modes de paiement entraînant une sortie de page sont également à l’origine d’un grand nombre d’abandons d’achat. 

L’expérience globale des solutions de paiement traditionnels s’avère donc, pour la majorité, mal optimisée. Les funnels trop longs ou manquant tout simplement d’agilité conduisent quasi systématiquement au refus d’achat de la part de l’internaute. 

Une expérience de paiement décevante

Les solutions de paiement traditionnels semblent donc à l’origine de forts taux d’échec des conversions des ventes dans l’industrie du e-Commerce. 

Selon une étude menée par Hipay, 58% des clients ont déjà abandonné leur panier d’achats lors de la phase de paiement. 

– 22,8% parce que le paiement n’a pas fonctionné ;

– 17,7% car leur moyen de paiement favori n’était pas proposé ;

– 16,9% en raison d’une phase de paiement perçue comme trop compliquée.

(Selon Hipay, 2019)

Les taux d’échecs des moyens de paiement traditionnels semblent donc trop élevés.

Réconciliation des paiements trop laborieuse via les méthodes traditionnelles

Les solutions de paiements traditionnels n’offrent pas d’interfaces simples permettant d’identifier ainsi que de réconcilier les flux entrants et ce qui a réellement été vendu. Ce système de réconciliation obsolète entraîne une comptabilité presque entièrement manuelle et donc ultra chronophages. Par ailleurs, la détection de fraudes s’avère également plus difficile à réaliser.

Solution : l’intégration du paiement Open Banking

Le paiement Open Banking est une solution idéale et innovante dans l’optique d’atteindre un parcours client fluide, optimisé et sécuritaire entraînant des bénéfices tangibles pour les clients mais aussi pour les marchands !

> Payer les hauts paniers avec succès. Parvenir à la conversion de paniers au montant total élevé se révèle parfois la croix et la bannière. Grâce au Virement Open Banking, il est possible de régler des paniers d’achats généralement élevés en se libérant des plafonds de carte.

> Baisser le taux d’abandon grâce à des parcours client fonctionnels. En abaissant considérablement les taux d’erreur des processus de “check out” et en évitant les sorties de parcours via un paiement directement sur le site, les paiements Open Banking facilitent la conversion des achats en ligne. En effet, le virement Open Banking ne nécessite pas de détour par le site de la banque car il est totalement intégré au parcours de paiement du marchand et vient enrichir les parcours en ajoutant une option de paiement.

> Le virement Open Banking est irrévocable une fois initié. Cela garantit donc un meilleur taux de conversion pour les marchands.

> La baisse des taux d’erreurs et d’échecs via des références de paiements pré-saisies grâce aux API Open Banking est incontestable. Les données saisies qu’il s’agisse du montant, de la référence, des libellés ou encore de l’IBAN, sont exactement les bonnes données.

> L’intégration de l’Open Banking comme solution de paiement sur les sites marchands est simple comme bonjour pour le marchand. Au-delà de sa simplicité d’installation, les paiements Open Banking représentent des coûts généralement plus bas pour les marchands. Les coûts sont également plus prévisibles et il n’existe pas de coûts additionnels surprises. 

> Le paiement Open Banking représente une option complémentaire viable aux paiements par carte. Par ailleurs, il s’agit d’une solution de paiement dont l’ambition est d’être pan-européenne. Grâce au déploiement du virement instantané et du request-to-pay, le virement Open Banking s’assure d’être plus efficace et devient un véritable moyen de paiement du quotidien. 

> La sécurité avant tout ! Bien que les systèmes de paiements par CB bénéficient de meilleurs protocoles de sécurité ces dernières années, de hauts taux de fraude persistent.  Grâce à l’usage d’API très sécuritaires, l’Open Banking empêche systématiquement les fuites d’informations privées.

> Les interfaces simples et la puissance des technologies Open Banking viennent sérieusement faciliter la gestion comptable. Le processus de réconciliation se simplifie considérablement et les flux financiers sont sous contrôle. 

L’Open Banking se positionne donc en solution pour remodeler profondément le secteur du paiement dans l’industrie du e-Commerce. Ses taux de conversion plus que prometteurs sont annonciateurs d’un futur attrayant pour le virement Open Banking. 

Nous l’avons compris, il suffit d’une fraction de seconde pour créer une friction chez le consommateur en ligne. 

L’initiation de paiement Open Banking devient de plus en plus accessibles : 

Au Royaume-Uni, les paiements Open Banking réussis sont passés de 280 000 en Juillet 2020 à 2.14 millions en Juillet 2021 ! (UK, TrueLayer Report 2021)

À chaque fois qu’ils sont accessibles, les paiements Open Banking deviennent la solution de paiement préféré des utilisateurs. En bonne voie donc pour devenir le mode de paiement par défaut d’ici quelques années ! 

Prêt à démarrer votre projet ?

Si vous recherchez une solution sur-mesure, une assistance de qualité et personnalisée pour vos projets d’Open Banking, contactez notre équipe.